Sainte-Marine - Glénan

4, 5 et 6 juin 2021

 

  • RND_glenans01.JPG
  • RND_glenans02.JPG
  • RND_glenans03.JPG
  • RND_glenans04.JPG
  • RND_glenans05.JPG
  • RND_glenans06.JPG
  • RND_glenans07.JPG
  • RND_glenans08.JPG
  • RND_glenans09.JPG

RO La Rochelle

PH poirier

 

 

Le port de Sainte-Marine, situé sur l'Odet, s'ouvre vers les îles de Glénan (sans S) que l'on atteint après environ 2 à 3 heures de navigation, si le vent est favorable !  L'archipel comporte un grand nombre d'îles et îlots. Les quatre plus grandes sont Saint Nicolas, Penfret avec son phare érigé en 1838, Le Loch et Drennec; au milieu la petite île Cigogne avec son fort. Tout autour un glacis de roches qui se couvrent et découvrent au rythme des marées. Et bien sûr, l'Ecole des Glénans (avec un S !) fondée en 1947 par un couple de résistant Hélène et Philippe Viannay.

Si nous arrivons par temps calme et beau, ce que nous avons prévu, l'eau est transparente et d'un joli vert et bleu : non on n'est pas aux Caraïbes ! Le sable blanc est très fin : on en prend tous  plein les yeux de ces plages, de ces îles et rochers. Avec un peu de chance nous pourrons nous baigner. Nous espérons aussi pouvoir visiter le phare de Penfret. En revenant à Sainte-Marine le soir nous profiterons d'une soirée festive dans un site champêtre.

Le lendemain nous irons dans la réserve ornithologique de l'île aux Moutons mais il n'y a pas de moutons !!! Elle doit son nom à tous les rochers sur lesquels déferlent la houle venue du large et moutonne en écume blanche. Nous visiterons ce site où nidifient des sternes, beaux oiseaux plongeurs aux ailes et becs effilés. Sur l'île, un petit phare signale les dangers de l'entrée de l'archipel des Glénan (sans S cette fois!)